puvie55.jpgDe retour à Lyon, elle se lance dans une série de grandes peintures à l'huile au couteau sur les bars, la fête. Un ami qui travaille à l'entrée dans un musée lui dit qu'il faut qu'elle est un discours et l'invite à venir voir une expo. Elle lui dit que le fait de regarder ses peintures ne nécessite pas de discours. Elle va voir l'expo mais est assez décontenancée par le fait qu'il n'y est rien à voir. Il lui apprends que c'est des monochromes et lui trouve ça génial.